Porto Alegre, troisième !

Lancé en 2001, le Forum social mondial (FSM) de Porto Alegre s'est tenu pour sa troisième édition du 23 au 28 janvier 2003. Et si à Davos, en Suisse, le Forum économique mondial réunit, au même moment, la galaxie des dirigeants des multinationales (Commission trilatérale, G7 qui œuvrent à l'homogénéisation du monde sur le mode libéral), le Forum de Porto Alegre repose sur une poignée d'organisations, pour la plupart installées au Brésil, et en accueille plus de 5000 venues de toute la planète.
Le FSM de Porto Alegre ne se limite pas à 4 ou 5 jours de rencontres sans lendemain… Depuis 2001, il a contribué à la mise en route d'un véritable réseau mondial d'Associations, de femmes et d'hommes qui refusent le système libéral de l'argent-roi et toutes les formes de domination, un réseau qui s'investit pour faire prévaloir le respect des Droits de l'Homme, des relations équitables, solidaires et pacifiques entre les personnes, les races, les sexes et les peuples.
Cette année, nous nous sommes retrouvés, Germanois, à vivre ces journées chaleureuses, fraternelles que nous voudrions vous faire partager. C'est l'objet de ce dossier. Mais nous voudrions dire aussi qu'il y a un lendemain, des lendemains à Porto Alegre, des lendemains qui, nous l'espérons, nous conduiront vers cet "autre monde possible". Cela dépend de chacun de nous, chacun à sa façon et notamment celui du refus de l'inacceptable...

Retour de Porto Alegre

"De ce 3e FSM à Porto Alegre, il nous reste la vision d'un peuple brésilien jeune, accueillant, plein d'allant et empli d'une folle espérance en son nouveau Président de la République, LULA…
Il nous reste aussi cette marche pour la Justice et pour la Paix de 100 000 à 120 000 participants venus de tous les continents unis fraternellement pour lutter contre la violence faite aux faibles, aux pauvres notamment à travers la mondialisation libérale, unis aussi, dans cette période sur fond de guerre, pour barrer la route à des fous qui rêvent de mettre notre Monde à feu et à sang…
Il nous reste encore ces témoignages forts et percutants de tant de femmes et d'hommes, tels Henri BURIN des Rosiers et Xavier PLASSAT (1), impliqués au risque de leur vie dans la défense des paysans sans terre et des travailleurs esclaves en Amazonie, Alexander OGORODNIKOV toujours pourchassé à Moscou (aujourd'hui comme hier), Mgr Samuel RUIZ, défenseur des Indiens des Chiapas (Mexique), Sergio AMARAL conseiller de favela pour le budget participatif de Porto Alegre ou Chico WHITAKER, l'un des initiateur du Forum Social Mondial, et tant d'autres… (2)

Et aussi ces échanges d'idées dans les multiples conférences, ateliers, séminaires, tables de dialogue pour élaborer des propositions qui fassent qu'un "autre monde est possible"…

Ces dizaines de rencontres avec des anonymes de toute la planète, riches de leur personnalité, de leur militantisme, de leurs expériences et de leurs souffrances, mais toujours emplis d'une foi en un monde meilleur, venus ici pour créer des solidarités, témoigner de leur vie…
Des moments extraordinaires, intenses, dans une ambiance chaleureuse, pacifique où les "sans-voix" prenaient la parole !…
Comme on était loin de Davos…"
Marcel Régny
(1) Xavier Plassat n'est pas un inconnu pour des anciens de Gevarm. En 1976 et 1981, il est intervenu à la demande du Comité d'Entreprise en tant qu'expert comptable.
(2) On pourrait aussi nommer Ignacio Ramonet (France), Eugénio Bucci (Brésil), Susanna George (Philippines), Sally Burch (Equateur), Leornado Boff (Brésil), Adolfo Perez Esquivel (Argentine), Noam Chomsky (US), Gustavo Gutierrez (Perou), Mohammad Larbi (Tunisie), Aminata Traore (Mali), Susan George (France), Diane Senghor (Sénégal), Beatriz Withaker (Brésil), François Houtart (Belgique), Juan Carlos Vargas (Pérou), Jean Ziegler (Suisse), Patrick Viveret (France), Christophe Aguiton, Bernard Cassen, Gustave Massiah (France)…
Un peu de "géographie"
Plus de 25 000 jeunes étaient accueillis au Campement International de la Jeunesse, situé dans le Parc Harmonia, entre le Gasometro et l'Anfiteatro Pôr-do-Sol; les espaces aménagés étaient divisés en deux parties principales, l'une résidentielle (tentes, installations sanitaires, services…), l'autre réservée aux activités (ateliers, séminaires, témoignages, présentations culturelles, manifestations spontanées, stands des associations, stands d'alimentation…).
Autres formules d'hébergement : comme les hôtels du réseau conventionnel affichaient complet, l'Office du Tourisme a mis à la disposition des visiteurs une centrale d'hébergement alternatif (dans des clubs, écoles, syndicats, fermes, campings) et solidaire (chez l'habitant).
Côté lieux de rencontres, conférences, séminaires, les 60 000 places de l'Université Catholique (la "PUC", lieu des précédents forums) n'a pas suffi. Un gymnase de
16 000 places (le "Gigantinho"), quatre entrepôts géants sur les docks ("Armazem"), le "Gasometro" (ancienne usine thermoélectrique transformée depuis 1991 en Centre Culturel) et les cinq chapiteaux au Campement de la Jeunesse.


Camp de Jeunes


Université Catholique
Quant à l'"Anfiteatro Por do Sol" (immense espace naturel aménagé pour les rassemblements et fêtes en plein air), il a été, le jeudi, le point d'aboutissement de l'impressionnante marche d'ouverture du Forum, et a accueilli, le vendredi soir, le rassemblement au cours duquel le nouveau Président du Brésil, Lula, a pris la parole.
Pour les déplacements (qui représentaient plusieurs kilomètres d'un lieu à l'autre), la ville avait mis en place une ligne spéciale de bus (1,25 réal, soit 2,50 francs ; l'euro s'échangeait à 3,40-3,50 réals) et il y avait aussi la ronde incessante des taxis (de couleur rouge).
Côté "géographie planétaire", on est dans l'hémisphère Sud (Porto Alegre est à 30° au sud de l'Equateur), et on est étonné de découvrir ce qu'on avait oublié de nos apprentissages scolaires : jamais de soleil côté Sud, le "midi est au Nord", autrement dit, à midi le soleil est plein Nord… de quoi perdre le sens de l'orientation !
Quelques sites à visiter : http://www.attac.org
http://www.agp.org
http://www.cccomc.org
http://forum-alternatives.net
http://www.planetecologie.org
http://www.sdnhon.org.hn/via
http://www.forumsocialmundial.org.br/fra
L'Anfiteatro Por do Sol, lieu d'aboutissement de la Marche d'Ouverture du Forum Social Mondial.
Photo prise lors de la venue de LULA,
le vendredi 24 janvier
Page suivante
Haut de page